Le 29 septembre dernier, à quelques minutes d’intervalle, j’ai appris que « Pokémon » était la contraction de « pocket monsters », et qu’un bon théologien, à l’instar d’un bon médecin, doit être capable d’expliquer simplement les choses compliquées. J’étais assise dans la salle de culte de l’Église mennonite d’Altkirch, dans un décor bien différent : à la place des habituelles rangées de chaises se trouvaient des canapés et de petites tables sur lesquelles étaient posées bougies et carte de cocktails…

C’est pour accueillir un café théologique que l’Église d’Altkirch s’est transformée en bar ce samedi soir. Le café théologique est un concept qui permet d’aborder, dans un cadre informel et détendu, des sujets qui peuvent être ...