Ouvrons la Bible au livre du prophète Michée. Pour que l'homme de Morèsheth prenne la parole et annonce l'intervention de l’Éternel, il fallait que la situation soit grave. Le peuple de Dieu est en danger. Et avec lui, l'humanité, « tous les peuples », sont en danger. L'alliance est rompue. Sévissent l'injustice et l’idolâtrie.
DIEU LUI-MÊME
La venue de Dieu apparaît comme une menace, une redoutable expression de sa colère – et comment l’Éternel ne serait-il pas en colère quand les pauvres sont opprimés ? « Voici que le Seigneur sort de sa demeure, il descend… » La descente de Dieu est aussi une promesse. Il a pour ses enfants des « projets de paix et non de malheur » (Jr 29.11). Pour l'anabaptiste Peter Riedemann (1506-1556), en venant dans le monde, le ...