La prostitution existait déjà dans l’Antiquité comme prostitution sacrée ou dans des bordels³, sans que les prostituées n’aient aucun statut social. Au Moyen-Âge, la prostitution était tolérée pour prévenir les risques de viols et pour lutter contre l’adultère, notamment par Thomas d’Aquin au 13e siècle. Des responsables laïcs et ecclésiastiques commencèrent même à organiser la prostitution et à en tirer un profit financier⁴. Quelle ironie ! Dès le 16e siècle, en raison des maladies, la prostitution fut combattue en Europe par toutes sortes de mesures. Le clergé et les autorités continuaient toutefois à avoir un rôle ambigu, luttant contre l’immoralité tout en prélevant des taxes sur les maisons closes. Aujourd’hui, des conventions européennes ...