L’Influence du jeune Luther sur l’Anabaptisme

 Dans Christ Seul

En vue de l’année 2017 qui marquera le 500e anniversaire des Réformes protestantes, voici le troisième article historique sur le 16e siècle et sur la naissance du courant anabaptiste, ancêtre des mennonites.

Après avoir vu à quel point les réformes protestantes ont été préparées depuis des générations, après avoir examiné l’élément déclencheur en 1517 autour des indulgences, nous voulons dans ce dernier article montrer la façon dont certaines idées du jeune Luther ont contribué à la naissance de l’anabaptisme en 1525. Il sera ici question de trois intuitions théologiques reprises par les futurs anabaptistes.

JUSTIFICATION PAR LA FOI ET BAPTÊME

influence-luther-sur-anabaptisme

Des anabaptistes au 16e siècle sont morts au bûcher pour hérésie… Ici, Levina et David à Gand en 1554. Crédit photo  : Gravure du Miroir des martyrs, par Jan Luiken

D’abord, la mise en question des indulgences par Luther a contribué à une nouvelle formulation de la justification par la foi. En découle rapidement une critique des sacrements et une insistance sur la nécessité d’une foi consciente. Dès 1520, Luther critique la messe et la théologie de l’eucharistie.

« [..] La messe est une promesse de Dieu qui ne peut être utile à personne, qui ne peut être appliquée à personne, qui ne peut secourir personne, qui ne peut être communiquée à personne, si ce n’est au croyant lui-même et à lui seul, en vertu de sa propre foi. Car qui peut accepter à la place d’un autre ou lui appliquer la promesse de Dieu, alors que Dieu exige la foi propre de chacun¹ ? »

 

Si Luther restait profondément attaché au pédobaptême, certains de ses écrits ont néanmoins contribué à une mise en question du baptême obligatoire de tous. Sans le vouloir, il participe à la naissance de l’anabaptisme avec des phrases comme la précédente et comme celle-ci.

« La force du baptême, en effet, n’est pas tant située dans la foi de celui qui le confère que dans la foi de celui qui le reçoit, ou dans l’usage qu’il fait du baptême². »

Ainsi, la pensée anabaptiste partagera avec Luther l’importance fondamentale de la justification par la foi. Cependant, la compréhension différente de la foi consciente dans l’anabaptisme aboutira à une tout autre logique sur le baptême. C’est à partir d’une foi suscitée par la prédication de l’évangile et d’une réponse personnelle à la grâce de Dieu que le baptême doit être administré.

 RÔLE DE L’ÉGLISE LOCALE

Une deuxième impulsion luthérienne reprise par l’anabaptisme concerne la manière de concevoir l’église. Pour échapper à l’autorité des évêques et pouvoir mettre en place des pasteurs partageant une « saine théologie », Luther propose une doctrine de l’église qui attribue à la paroisse locale le droit de juger de la théologie qui y est enseignée et de choisir elle-même son pasteur. Cette pensée se répand rapidement par un pamphlet rédigé en 1523³.

Cette perspective, largement partagée à l’époque, sera l’une des inspirations pour ce qui deviendra le soulèvement paysan en 1524-1525. Les paroisses campagnardes avaient envie de gérer leur propre vie religieuse⁴. Luther changera d’avis, mais l’anabaptisme suisse de Schleitheim (1527) maintiendra cette perspective dans sa conception de l’église : « […] (le pasteur) doit être soutenu là où il aurait des besoins, par l’assemblée qui l’a choisi […] »⁵. Luther lui-même ne suivra pas ses recommandations de jeunesse et retournera à un système plus hiérarchique.

COMMENT TRAITER L’HÉRÉSIE ?

Un troisième exemple d’influence concerne la question de l’hérésie. Ayant été désigné hérétique très tôt, Luther formule en 1523 sa conception de la façon dont l’église devrait y faire face, c’est-à-dire sans recours à la punition temporelle.

« L’hérésie est une réalité d’ordre spirituel qu’on ne peut frapper avec le fer, ni brûler avec le feu, ni noyer dans l’eau. Seule la Parole de Dieu est à la disposition, elle seule y réussit⁶. »

Cette même position trouve écho chez l’anabaptiste Balthasar Hubmaier lorsqu’il cherche asile à Schaffhouse en 1524 et rédige son propre traité sur l’hérésie.

« Un Turc ou un hérétique ne peut être vaincu ni par nos actes, ni par l’épée ou le feu. C’est seulement avec patience et supplication, en attendant patiemment le jugement de Dieu⁷. »

Ce positionnement sera celui des anabaptistes. La discipline ecclésiale ne relève ni de l’état ni de la punition corporelle, mais de la mise en pratique de la procédure indiquée dans l’évangile de Matthieu (18.15-20). Malheureusement, Luther changera d’avis et prônera même la mise à mort d’anabaptistes

À cause de ces intuitions du jeune Luther, qui datent toutes d’avant 1525, les premiers anabaptistes voyaient souvent en lui une source importante de leur théologie. Cependant, Luther a plutôt été considéré comme quelqu’un qui a « bien commencé » pour ensuite trop souvent changer d’avis. Il a fallu attendre notre époque pour qu’un véritable dialogue ait lieu⁸

Notes
1. Martin Luther, Prélude sur la captivité babylonienne de l’Eglise, Marc Lienhard, Matthieu Arnold (sous dir.), Luther – Œuvres, Gallimard, 1999, p. 744.
2. Martin Luther, Prélude, p. 761.
3. Qu’une assemblée ou communauté chrétienne a le droit et le pouvoir de juger toutes les doctrines, d’appeler, d’installer et de destituer des prédicateurs : fondements et raisons tirés de l’écriture, M. Luther, Œuvres, t. IV, Genève, Labor et Fides, 1958, p. 79-89.
4. Le premier des Douze articles des paysans (mars 1525) concerne le choix local du pasteur.
5. Entente fraternelle de Schleitheim, dans Claude Baecher, Michaël Sattler, éditions Excelsis, 2002, p. 62.
6. Martin Luther, De l’autorité temporelle et des limites de l’obéissance qu’on lui doit, dans Œuvres, t. IV, p. 38.
7. Balthasar Hubmaier, Von ketzern vnd iren verbrennern. G. Westin – T. Bergsten (sous dir.), Balthasar Hubmaier. Schriften, p. 95-100.
8. Guérir les mémoires : se réconcilier en Christ. Rapport de la Commission internationale d’études luthéro-mennonite, Fédération luthérienne mondiale et Conférence mennonite mondiale, 2010.

 

Contactez-nous

Envoyez nous un courriel et nous vous répondrons dès que possible.

Illisible ? Changez le texte.
0

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher