De minuscules maisons pour une grande cause

 Dans Christ Seul

A l’initiative de diverses personnes sensibilisées à la situation des personnes sans abri, une association propose des Tiny Houses ou maisons minuscules, grâce à divers partenaires publics et privés. Une manière de mettre en œuvre les valeurs chrétiennes d’accueil, de solidarité et de partage. Présentation et possibilité de soutien financier à l’occasion de Noël (voir ci-dessous).

« Rappelez à 16 heures, peut-être qu’une place se sera libérée. » Si vous êtes en situation précaire, que vous cherchez au cœur de l’hiver un lieu où dormir et que vous vous tournez vers les structures d’accueil les plus proches de vous, c’est malheureusement la réponse que vous risquez le plus souvent d’entendre. Les nécessités administratives sont difficiles à compléter, et les réponses du Samu Social surchargé, trop rares.

Partenariat public-privé

Une Tiny House Crédit photo : charpentes Thiery

Une Tiny House
Crédit photo : charpentes Thiery

La naissance en juin 2015 de l’association Espoir Gessien n’a pas d’autre origine que ce triste constat. à l’initiative : deux Conseillers d’Insertion et de Probation désireux d’offrir leur aide et soutenus et accompagnés dans leurs réflexion et démarches par leur cercle d’amis. Ils ont reçu l’appui de l’association genevoise d’action sociale Carrefour-Rue, des maires de Sergy et de Saint-Genis-Pouilly, mais aussi de l’entreprise Charpentes Thiery, première constructrice française de Tiny Houses [maisons minuscules].
L’association a exprimé le désir de proposer localement une action concrète, et ce par la collaboration avec les différents partenaires. En octobre 2015, le maire de Sergy met à disposition un terrain non constructible, qui permettra dès janvier 2016 la création du hameau de Tiny Houses « Espoir Gessien », dédié à l’accueil de personnes en situation précaire, de quelques jours à quelques mois. à terme, le hameau devrait être composé de trois maisonnettes et d’un espace commun, propice à la rencontre et aux échanges.
Quels qu’ils soient, les membres et amis de l’association du Pays de Gex ont décidé d’oser la rencontre, de partager leur pain avec celui qui a faim et d’offrir un toit à celui qui se trouve dans le besoin, guidés par les valeurs chrétiennes de solidarité, d’accueil et de partage. Ils ont voulu ensemble s’aventurer sur un bout de chemin et faire du verset 7 d’Esaïe 58 leur hymne : « Ne s’agit-il pas de partager ton pain avec celui qui a faim et de ramener à la maison les pauvres sans abri ? De couvrir celui que tu vois nu, et de ne pas t’esquiver devant celui qui est ta propre chair ? »

Accueil dans une toute petite maison

Trouver abri dans une délicieuse petite maison de bois, bien plus confortable qu’une cabane dans les branches et plus charmante qu’une caravane, n’est-ce pas le rêve d’enfant qui toujours sommeille en chacun de nous ? Ce soupir féérique et enfantin, c’est ce que l’association a voulu substituer à la précarité. Elle a voulu mettre à disposition de personnes en détresse un refuge à partir duquel rebondir, et au sein duquel retrouver force et enthousiasme. Parce que finalement, la Tiny House, c’est tout simplement cela : un petit chalet écologique sur roues, et doté de toutes les installations nécessaires au quotidien, de l’eau à l’électricité. C’est un habitat inédit où il fait bon vivre de janvier à décembre. Accessible, fonctionnelle, elle est un appel à la simplicité, à l’authenticité : elle encourage à s’encombrer moins en possédant moins, mais aussi à vivre mieux, à retrouver le chemin vers la simplicité de la nature, le chemin vers l’autre et vers soi-même.

Accompagnement local

« Je me sens protégé ! » soupire Marc, le regard tourné vers les grands arbres et l’étrange forme de croix qui s’y dessine. Accueilli par l’association le 11 novembre 2015 à la suite de l’appel d’un journaliste alors qu’il cherchait encore le sommeil dans les rues de Bellegarde, il a tout d’abord été logé gratuitement par le Business Park Hotel, et par l’habitant, le temps de la mise en place de la première Tiny House. Aujourd’hui, comme il l’a exprimé dans un reportage de France 3 Rhône Alpes (à voir sur www.espoirgessien.fr), il a retrouvé la sérénité, et cultive son potager avec joie. Redevenu Gessien de cœur, il poursuit les démarches de régularisation de sa situation, et va bientôt voler à nouveau de ses propres ailes.
En le voyant sourire, nous nous rappelons la chanson de Raymond Lévesque, écrite il y a 60 ans et pourtant toujours et malheureusement d’actualité. Encore aujourd’hui, nous voulons nous efforcer, par la petitesse de nos moyens mais aussi toute notre volonté, d’accomplir son souhait : « Quand les hommes vivront d’amour, il n’y aura plus de misère…. »

 

Soutien

La Caisse de Secours des Eglises évangéliques mennonites de France propose pour son « Action de Noël 2016 » le financement d’une Tiny House pour donner « un espoir pour les sans abris ».

Plus d’infos ici.

Contactez-nous

Envoyez nous un courriel et nous vous répondrons dès que possible.

Illisible ? Changez le texte. captcha txt
0

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer