Accompagnement personnalisé vers le baptême

 Dans Christ Seul

Pour cheminer vers le baptême, il n’est pas bon d’être seul. Voici un exemple de démarche, en groupe d’abord, puis personnalisée, pouvant conduire des personnes à demander et à recevoir le baptême.

Début 2016, une dizaine de personnes qui fréquentent l’Église de Châtenay manifestent le désir d’être baptisées. Au cours de plusieurs rencontres, en groupe, elles approfondissent la question du baptême, de ses implications, et cherchent aussi à discerner si elles sont prêtes pour cet engagement. Au mois de juin, après les réunions en groupe, chacun des futurs baptisés rencontre « son » accompagnateur, c’est-à-dire la personne qui va l’accompagner individuellement, pour la suite du parcours vers le baptême.

Au sortir du baptistère : Félix (à g.) et son accompagnateur Brad
Photo : Manoa Rakotoarivony

AVANT LE BAPTÊME

Celui qui accompagne offre une écoute bienveillante, du temps, de l’attention, une présence fraternelle. Il accompagne l’autre sur son chemin, en respectant son rythme.

Dans cette relation duelle, celui qui est accompagné, le futur baptisé, se sent beaucoup plus libre de poser des questions, sur le baptême ou tout autre sujet, questions qu’il n’ose pas forcément formuler devant le groupe. Il peut confier ses doutes et se trouve encouragé par le fait que l’accompagnateur s’intéresse à qui il est, à sa relation avec Dieu. Il sait que celui qui l’accompagne prie particulièrement pour lui.

L’accompagnateur, quant à lui, propose des sujets de réflexion, entend les interrogations et peut parfois suggérer des pistes de réponse par le biais de passages bibliques médités ensemble. Il encourage à lire la Bible, à prier, individuellement et en communauté. Dans l’Église, un cycle de prédications sur les disciplines spirituelles a suggéré des pistes pratiques : la lectio divina, la relecture de vie, etc.

 

Ces temps d’échange privilégiés permettent de mieux se connaître et sont enrichissants pour tous. Assurément, ils favorisent la communion fraternelle en faisant se rencontrer des générations différentes ou des cultures différentes. Bien sûr, ces rencontres sont aussi possibles (et heureusement !) dans le cadre de la vie d’assemblée, mais la réalité montre que ce n’est pas si facile.

LE BAPTÊME ET APRÈS

Le jour du baptême, certains demandent à leur accompagnateur de poser la serviette sur leurs épaules, au sortir du baptistère, geste fraternel et bienveillant.

L’accompagnement peut bien sûr se poursuivre, après l’engagement du baptême et cela est très important une fois que chacun retrouve son quotidien, ses joies et ses difficultés. L’accompagnateur quant à lui continue à prier pour celui qu’il a suivi dans ce parcours.

Ce type d’accompagnement, en place depuis deux ans, favorise la croissance spirituelle des membres et contribue à édifier l’Église.

 

Contactez-nous

Envoyez nous un courriel et nous vous répondrons dès que possible.

Illisible ? Changez le texte. captcha txt
0

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer