Un mennonite engagé pour la paix au Congo (RDC) a été tué

 Dans Blog, Infos

Comme deux autres personnes participant à la même mission, le corps de Michael J. Sharp, un mennonite de 34 ans engagé avec l’ONU en République Démocratique du Congo, a été retrouvé mort le 27 mars dernier. Un communiqué du Comité mennonite allemand pour la paix, avec lequel Michael Sharp avait collaboré auparavant, lui rend hommage.       

C’est avec une profonde tristesse que nous annonçons la mort de notre ancien volontaire pour la paix Michaël « MJ » Sharp. Le dimanche 13 mars il a été enlevé, puis tué peu après, au Congo. MJ était l’une des six personnes engagées dans une mission de la paix de l’ONU (Monusco) dans la République Démocratique du Congo. Sa collègue Zaida Catalan et l’interprète Betu Tshintela ont été tués en même temps.

MJ travaillait depuis 2012 au Congo, tout d’abord dans la zone aux prises avec la guerre civile dans l’est du Congo. Sa tâche consistait à partir en moto et à chercher à établir un dialogue avec des groupes de rebelles dans la région autour de la ville de Kivu. Il a fait savoir aux soldats et aux enfants-soldats qu’il existait des dispositions légales pour rendre leurs armes et retourner chez eux. Depuis 2007, ce programme a pu persuader environ 1600 combattants de s’intégrer à nouveau dans la vie civile.

« Des lieux de conflit intensif sont aussi des lieux où des solutions créatives peuvent apparaître et être testées, a-t-il dit en 2013. Si l’exemple de Jésus est valable pour chacun et partout, comment cette vérité peut-elle se traduire dans la réalité dans l’est du Congo, là où depuis 20 ans c’est la guerre qui est la norme ? J’ai la possibilité de participer, aux premiers rangs, à cette créativité congolaise et à aider à trouver des réponses à la violence et aux privations. »

Depuis 2015, MJ travaillait aux Nations Unies et, entre-temps, comme responsable d’une équipe onusienne qui examine les manquements aux sanctions de l’ONU contre les groupes armés. A ce moment, sa mission était de faire des recherches sur des massacres et des fosses communes dans la région du Kasai. Là, on a pu trouver ces derniers mois des preuves d’une augmentation des violations des droits de l’homme.

La tâche qui consiste à aider les soldats à déposer leurs armes a été sa préoccupation pendant de nombreuses années. De 2005 à 2008, MJ a été volontaire dans le bureau du Comité mennonite allemand pour la paix à Bammental (D) et il a travaillé là avant tout pour le Military Counseling Network (MCN). A l’époque, pendant la guerre d’Irak, il a conseillé de nombreux soldats américains, et les a aidés à refuser de faire la guerre ou à quitter l’armée pour éviter de combattre.

Maintenant, beaucoup de gens déplorent la perte d’une personnalité tout à fait exceptionnelle. MJ avait le don de gagner la confiance de personnes d’horizons culturels et sociaux les plus divers. C’est pour cette raison que le nombre de gens qui le regrettent est très grand. Le Comité mennonite pour la paix, avec beaucoup d’autres personnes en Allemagne, déplorent cette grosse perte. Le père de MF, John Sharp, dit au sujet de la mort de son fils : « Plus d’une fois j’ai dit que nous, artisans de paix, nous devions être prêts à risquer notre vie, tout comme les soldats le font. Pour nous, maintenant, ce n’est pas simplement de la théorie. »

Comité mennonite allemand pour la paix, traduction Frieda Manga

Photo : Jana Asenbrennerova/MCC
Contactez-nous

Envoyez nous un courriel et nous vous répondrons dès que possible.

Illisible ? Changez le texte.
0

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher