Les fondements d’une démocratie

 Dans Christ Seul

Quelle est la différence entre Donald Trump, Recep Erdoğan et Vladimir Poutine ? Les trois ont été élus à la présidence de leur pays, ont un tempérament autoritaire, et ont comme objectif de plier la réalité à leurs ambitions. La différence est que le premier est le président d’un pays qui a une pratique démocratique solidement ancrée.

POUVOIRS ET CONTRE-POUVOIRS

Une démocratie ne se juge pas seulement à l’élection de son dirigeant, mais au respect d’un certain nombre de principes comme la séparation des pouvoirs, l’intégrité des services publics, l’indépendance des médias, la liberté religieuse et le dynamisme des institutions intermédiaires que sont les syndicats, les associations ou les Églises. Cet ensemble constitue un échafaudage qui trouve son équilibre lorsque chacun occupe sa juste place et que les différentes instances sont articulées les unes aux autres.

FONDEMENTS BIBLIQUES

La sortie d’Égypte est une libération, mais aussi la fondation d’un peuple. Pendant les 40 années au désert, Moïse a donné à Israël ses premières institutions. Il a d’abord nommé des juges intègres pour résoudre les conflits et les différends au sein du peuple. Il a ensuite institué les descendants d’Aaron comme prêtres pour présider les sacrifices et médiatiser la relation avec Dieu. Il a enfin choisi 70 anciens qu’il a mis à la tête du peuple. Cette organisation correspond à une première séparation des pouvoirs entre le judiciaire, le religieux et le politique. Plus tard, lorsque des rois seront institués et qu’ils auront tendance à privilégier leur pouvoir sur le bien commun, des prophètes leur rappelleront les exigences de la justice. Il ne s’agit pas encore de démocratie, mais de l’intuition que, pour être bien gouverné, un peuple a besoin d’une distinction entre les différents ordres. Pour Montesquieu, le bon régime n’est pas nécessairement républicain, ni monarchique, ni aristocratique, mais il est partagé, à la différence du tyran qui concentre tous les pouvoirs entre ses mains. Ce n’est pas un hasard si la démocratie au sens moderne du terme s’est d’abord développée dans les pays de tradition judéo-chrétienne.

ACTUALISATION

Lorsque la presse révèle le comportement de certains hommes politiques et dévoile ce qu’ils veulent cacher, elle est un contre-pouvoir. Lorsque le Conseil constitutionnel retoque certaines lois votées par l’Assemblée nationale, au motif qu’elles ne sont pas conformes à la Constitution, il est un contre-pouvoir qui rappelle qu’il est des principes qui s’imposent même à la représentation nationale. Lorsque la Cour européenne des droits de l’homme donne raison à un citoyen ou une association qui se sentent discriminés par un état, elle est un contre-pouvoir. Les contre-pouvoirs sont la respiration d’une démocratie.

Photo : Wikipédia

Contactez-nous

Envoyez nous un courriel et nous vous répondrons dès que possible.

Illisible ? Changez le texte.
0

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher