Trois observations face aux doutes sur Dieu.

 Dans Christ Seul

Je peux imaginer les doutes que bien des jeunes peuvent avoir par rapport à la foi. Que ce soit des convertis ou non. D’autant plus que notre société, avec le siècle des Lumières et autres courants de pensée, n’aide pas non plus à bien se positionner.

J’aimerais à travers cet article nous inviter à reconsidérer ces interrogations en observant trois choses et en nous posant quelques questions.

1. La création : une question de hasard ?

Photo : www.pexels.com

Arrêtons-nous un instant. Regardons ce qui nous entoure et posons-nous cette question : « Tout ce que je vois est-il le fruit du hasard ? »

En effet, observons les étoiles, le soleil, les nuages, l’univers et l’infiniment grand. Tout cela est-il vraiment arrivé tout seul ?

De même, étudions attentivement une cellule, une molécule, et l’infiniment petit. Pouvons-nous rester indifférents ?

Considérons aussi l’être humain. T’es-tu déjà posé la question : « Pourquoi je suis moi et je vis cette vie et non une autre ? » Regardons nos mains, nos pieds et demandons-nous si une telle complexité, des mécanismes aussi sophistiqués, peuvent être le fruit du hasard. Notre corps peut faire des choses incroyables, notre être est relationnel et doué d’intelligence, mais il est aussi fragile. Nous sommes des chefs-d’œuvre de Dieu.

« […] toutes ces choses et des milliers d’autres aspects de la création ne peuvent tout simplement pas être venus à l‘existence en dehors de l’activité d’un Créateur tout-puissant et infiniment sage. »¹

Lis Rm 1.20. Si nous sommes assez honnêtes avec nous-mêmes, nous ne pouvons nier qu’il y a bien quelqu’un derrière toutes ces choses.

2. La Bible

Dieu a inspiré les auteurs bibliques par le Saint-Esprit. Du coup, la Bible est Parole de Dieu. Par la Bible, Dieu parle aux hommes et se révèle aussi par ce biais-là (2Tm 3.16-17).

La Bible part toujours du principe que Dieu existe, elle n’essaye pas de le prouver, puisque c’est un fait. D’ailleurs, dès le premier verset de la Bible, il est écrit : « Au commencement, Dieu… » (Gn 1.1).

Dieu est le « Dieu de la vérité » (Ps 31.6 ; Nb 23.19). Puisqu’il est vrai, sa Parole l’est également. Ce point mériterait aussi d’être creusé…

Si nous croyons que la Bible dit la vérité (Jn 17.17), alors non seulement elle nous présente Dieu comme vivant et vrai, mais elle nous apprend en outre à connaître ce qu’il fait et ce qu’il est.

Pourquoi ne pas croire à ces paroles ?

3. La croix : une marque d’amour ?

Enfin, face au doute, j’aimerais poser cette question : quel Dieu, parce qu’il aime ses créatures et parce qu’il est juste et saint, est venu humblement sur la terre ? Quel Dieu s’est fait homme afin de payer le prix qui nous attendait ? Quel Dieu est venu pour réconcilier les hommes avec lui ? Quel Dieu est venu, est mort sur une croix, et est ressuscité pour que nous ayons la vie ?

Prenons la Bible et lisons trois passages très intéressants : 1Co 1.20-25, Rm 5.6-10 et Ph 2.6-11.

Quel est le message de ces passages ? Qu’apprends-tu sur toi et sur Dieu ?

– La croix est une folie aux yeux des hommes, mais cette folie est plus sage que notre sagesse.

– La croix est la marque de l’amour suprême de Dieu pour nous qui ne le méritons pas.

– La croix est l’emblème de l’obéissance et de l’humilité de Jésus pour nous sauver.

Si tu es honnête avec toi-même, tu sauras que le Dieu de la Bible est le seul Dieu vivant et vrai.

Conclusion

Nous pouvons avoir des questions. Et quand le doute surgit et remet en question ta foi, arrête-toi, pose-toi et observe la Création ; rappelle-toi que la Bible est vraie et que tu peux avoir confiance en ce qui est écrit même si tu ne comprends pas tout. Mais surtout regarde toujours à la CROIX : Dieu t’aime vraiment au point qu’il est venu en Jésus mourir sur la croix pour chacun, chacune, afin que nous soyons sauvés de la mort à cause du péché et que nous soyons réconciliés avec lui.

Nous pourrons donner tous les arguments que nous voulons. Mon but n’est pas de convaincre par A+B que Dieu existe, mais c’est Dieu lui-même qui, par son Esprit, va agir dans ta vie et te parler. Lorsqu’il le fera, que feras-tu ? L’accepteras-tu ou le nieras-tu ? Auras-tu la foi ou trouveras-tu d’autres excuses ?

 

1. Wayne Grudem, Théologie systématique, 2010, Excelsis, 2012, p. 137.

Contactez-nous

Envoyez nous un courriel et nous vous répondrons dès que possible.

Illisible ? Changez le texte. captcha txt
0

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer