B comme béatitudes

 Dans Christ Seul

Les Béatitudes (Mt 5.3-11) forment l’un des plus célèbres textes de la Bible. La Fraternité des Veilleurs récite quotidiennement les Béatitudes en milieu de journée, les considérant comme « le Credo de vie que nous a donné Jésus ».

Mais qui concernent-elles ? Qui, parmi les privilégiés de l’Occident démocratique, se comptera parmi les pauvres ou les persécutés ? À qui, parmi les millions de miséreux de la planète, osera-t-on prêcher : « Heureux les pauvres ! Heureux ceux qui pleurent ! » ? Et les Béatitudes ne présentent-elles pas un idéal de pureté, de justice, de paix, humainement impossible à atteindre ?

IDÉAL IMPOSSIBLE À ATTEINDRE ?

De nombreux commentateurs le pensent, mais pas la tradition anabaptiste. Le Sermon sur la Montagne (Mt 5-7), et tout particulièrement les Béatitudes, a largement inspiré sa vision de la vie chrétienne et de l’Église. « Jésus enseigne à ses disciples la pauvreté en esprit, les larmes saintes, la douceur, la pureté du cœur, la miséricorde, la paix, la patience dans la persécution pour la justice, et la joie intérieure quand ils sont méprisés et insultés à cause de son nom », écrivait Dirk Philips (1504-1568).

Le Sermon sur la Montagne débute par un appel au bonheur ! Précisons : « Il ne s’agit pas du bonheur que produit la satiété, il ne s’agit pas de la jouissance des désirs satisfaits, mais bien du bonheur plus profond qui est donné aux yeux et aux cœurs ouverts. Pour être ouvert à Dieu, à sa richesse et à ses dons sans cesse renouvelés, il faut se sentir pauvre et vide, assoiffé et affamé. » (Eberhard Arnold, 1883-1935)

Les Béatitudes apportent une espérance qui dépasse les misères de la vie terrestre. Mais elles proclament également la bénédiction d’une vie guidée par Dieu, un nouvel ordre des choses, un bonheur en Christ déjà possible. Le Sermon sur la Montagne exhorte à concrétiser les Béatitudes par le pardon, l’amour des ennemis, la confiance en Dieu… Et tout l’Évangile dévoile l’accomplissement des Béatitudes dans la personne de Jésus. Le Christ, doux et humble de cœur (Mt 11.29), a souffert et pleuré. En lui, pureté, paix, amour, miséricorde ont pris un visage.

Les Béatitudes expriment la joie du Royaume, le bonheur du salut, destinés à devenir visibles dans l’Église de Jésus-Christ : « La bénédiction du Seigneur descend sur une assemblée qui vit dans la paix. Dieu lui-même veut vivre en elle. C’est pourquoi le Seigneur Jésus-Christ loue les artisans de paix ; il les déclare heureux d’être appelés enfants de Dieu ! » (Dirk Philips)

Recevons les Béatitudes comme une promesse qui fait vivre. Elles annoncent « un joyeux témoignage, un accomplissement de la puissance de l’Esprit ». (Pilgram Marpeck, v. 1495-1556)

« Heureux l’homme qui place en l’éternel sa confiance ! » Psaume 40.5

Contactez-nous

Envoyez nous un courriel et nous vous répondrons dès que possible.

Illisible ? Changez le texte. captcha txt
0

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer