Shalom !

 Dans Edito

Récemment, j’ai eu le privilège d’apporter un enseignement sur le projet de Dieu pour le monde par l’Église, résumé ainsi : Shalom, le projet de Dieu. C’était avec des responsables de groupes de jeunes des Églises mennonites de France. Les lecteurs de longue date des Dossiers de Christ Seul auront reconnu le titre d’une publication de 2003.

De la création de l’univers (Ge 1-2) à la nouvelle création de l’univers (Ap 21), Dieu met en place un projet d’harmonie, de paix et de justice, d’amour et de vérité, d’unité faisant place à la diversité. La Bible commence et se termine par cette perspective universelle. Une catastrophe survient (Ge 3-11) qui perturbe gravement l’intention de Dieu et affecte l’entièreté de ce qui existe. Mais voilà, Dieu, à partir de là, met tout en oeuvre pour remédier à cet état de fait. Comment ? Par l’élection d’Abram et d’Israël (Ge 12), comme moyen de réparation et de shalom pour le monde, appelé au rôle de « peuple témoin », comme on visite la « maison témoin » d’un lotissement annoncé. Cette intention de Dieu rencontre l’échec d’Israël et conduit à l’exil (2R 25). Mais voilà, Dieu tient la barre de son projet en préparant la réparation véritable par sa venue dans la personne de Jésus le Messie, première étape de la réparation appliquée ensuite par l’Esprit Saint (Ac 2) au peuple « Église », dans l’espérance de la réparation ultime qui rendra toutes choses nouvelles.

Une fois de plus, j’ai redécouvert le projet de Dieu, personnel et politique (comme un vivre-ensemble). Ce monde et ma vie y trouvent leur place et leur sens. Ce récit avec ses étapes me parle et parle de moi. Mais il parle aussi au monde et parle de lui. Du coup, j’y détecte que Dieu s’intéresse à tout ce qui fait ma vie et celle du monde.

J’ai redécouvert que le projet de Dieu passe par la communauté (dans l’Ancien et le Nouveau Testament), par un groupe constitué, porteur par son vécu de ce projet shalom. Ce groupe a-t-il toujours conscience de son appel, de sa mission et des contours que celle-ci prend pour être lui-même comme la bande-annonce du film attendu lors de l’avènement du monde nouveau ?

J’ai redécouvert enfin « l’obstination » d’un Dieu qui persévère dans son projet shalom, malgré les refus, les difficultés, les aléas. Cette persévérance de Dieu à viser le bien pour tous et pour chacun, à « adapter » son projet tout en pointant du doigt les dérèglements, m’inspire et me donne la force, dans ce monde de brutes, pour faire le prochain pas. Avec vous, lecteurs et lectrices. Shalom, en marche !

Contactez-nous

Envoyez nous un courriel et nous vous répondrons dès que possible.

Illisible ? Changez le texte. captcha txt
0

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer