Comprendre les fake news

 Dans Christ Seul

Fake News : dans la bouche d’un président américain, une attaque contre les journalistes. En France, l’objet d’une loi prévue pour 2018. Pour certains, le reflet d’une crise des médias traditionnels ; pour d’autres, un moyen d’exercer un contre-pouvoir. Quelles réalités se cachent derrière cet anglicisme polémique et un peu « fourre-tout » ?

DÉSINFORMATION

Les fake news, « informations truquées » en français, sont soit inventées de toutes pièces, soit en partie vraies, mais déformées – utilisées hors contexte, incomplètes, ou mal interprétées – et circulent dans la sphère médiatique. Provenant d’individus, d’organisations ou de médias, elles s’appuient sur divers procédés afin de désinformer : photomontages, fausses citations, titres accrocheurs…

Certaines, humoristiques et parodiques, reprennent les codes du canular. D’autres visent à générer des profits publicitaires. D’autres enfin servent des idéologies, visent des personnalités ou à influencer les urnes. Rien de nouveau en somme, sinon la résonance inédite et globale de ce phénomène à l’ère du numérique et des réseaux sociaux.

RÉGULATION OU CENSURE ?

Photo : www.pexels.com

L’idée même d’une action de l’état contre les fake news fait actuellement débat, en France comme chez nos voisins européens. L’efficacité des lois existantes¹ semble limitée face à un flux continu d’informations et de réactions d’une intensité sans précédent…

Cependant, la liberté d’expression n’est-elle pas menacée si l’on confie à l’état une forme d’arbitrage du vrai et du faux, à travers une politique plus interventionniste sur le sujet ? « Qu’est-ce que la vérité ? » (Jn 18.38) se demandait déjà Pilate, le gouverneur romain. Est-ce l’avis de la majorité, l’intime conviction d’un dirigeant ou ce qui préserve l’ordre public ?

A l’heure où une réputation peut être détruite en quelques mots, et une idéologie transmise en quelques images, l’éducation et la responsabilisation de chaque citoyen face à l’information et aux médias semblent rester une priorité.

POSITIONNEMENTS

Gn 3.1-5 ; Mi 3.5,11 ; Mt 28.11-15 : trois exemples bibliques de détournements de l’information intéressants à relire !

Relire les évangiles et les épîtres sous l’angle de l’information peut aider à se positionner en disciples de Jésus face aux fake news, issues de « la ruse des hommes et [de] leur habileté dans les manœuvres d’égarement » (Ep 4.14-15). Pour ma part, j’en tire les questions suivantes : sommes-nous tenus au rythme actuel de l’information, à la tentation de la surenchère, ou appelés au « lâcher prise » ? Sommes-nous le sel de la terre, la lumière du monde (Mt 5.13-14), vrais dans notre manière de vérifier l’information, d’y réagir, d’informer autrui – en Eglise et dans le monde ? Demandons-nous à Dieu le discernement (Rm 12.2) nécessaire pour que notre lecture des événements participe à notre témoignage ?

Note

1. En France, la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, consultable sur www.legifrance.gouv.fr

Contactez-nous

Envoyez nous un courriel et nous vous répondrons dès que possible.

Illisible ? Changez le texte. captcha txt
0

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer